Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Minas t’Irrite

GemmeMinas t’Irrite

La tour agaçante

lundi 29 janvier 2007, par Herr Zatz

Tour de mage bâtie par Fortdubras et Frères, dans feu la commune de Birtek. Commandée par le mage Psaltérion dans sa période pré-sénile, elle fut longtemps le refuge de ce sorcier aux mœurs brassicoles bien connues.

C’est cette tour que le mage utilisa pour expérimenter le concept de Faineantus Magicae ©, suite à quoi le village de Birtek fut détruit par une vague de retombées magiques incontrôlées.
Certaines mauvaises langues (au hasard, des kobolds) vont jusqu’à dire que la tour elle-même a progressivement conduit à la désertification du village, d’où son nom. Chacun sait, en vérité, que l’orthographe et l’étymologie de la tour avaient à l’origine une tout autre signification.

Ci-contre, le modèle standard utilisé pour créer Minas T’irrite, la Torre Arcanis Simplus.

JPEG - 24.3 ko
Torre Arcanis Simplus

Suite à une erreur de réglage du sort initial, la tour se montra incapable d’annuler ses propres modifications domotiques (même CTRL-Z ça ne marchait pas) et finit par s’auto-pourrir jusqu’au point où elle fut inutilisable, hormis peut-être pour les souris qui s’y installèrent pour créer une nouvelle dynastie.

En effet, après avoir lancé l’enchantement initial, la mage Psaltérion, architecte du projet Faineantus Magicae ©, se trouve fort aise de prendre un bain bouillant tout en sirotant une bière glacée. La tour généra alors une excroissance sanitaire et un pédoncule brassicole réfrigérant, mais suite à une expression confuse des desiderata du mage (ça lui arrivait souvent), la baignoire fut remplie d’une eau constamment glacée et le frigo de bière chaude. Ne pouvant corriger le tir, Psaltérion entra dans une colère noire, laissant s’exprimer un certain nombre de rancoeurs subconsciente qui eurent tôt fait de profiter du sortilège en cours pour enrichir (...) Minas T’irrite d’un certain nombre de dépendances douteuses.

Ainsi, pour évacuer les fumerolles corrosives de bière bouillie (sextantuple fermentation), la tour s’auto équipa d’une aile de dégazage sauvage, qui déverse depuis un flot continu de miasmes fermentaires qui va s’écouler sur feu la commune de Birtek, au bas de la colline.

JPEG - 17 ko
La cathédrale de Birtek après le dégazage de Minas t’Irrite

Ci contre, une gravure sur bois de la cathédrale de Birtek, oeuvre majeure de l’architecture Fanghienne, haute (à l’origine) de 15 étages.

Un peu sur les nerfs, Psaltérion aurait tenté de foudroyer la baignoire glacée, mais l’email magique n’aurait que légèrement flanché, et commencé à déverser son réservoir infini dans la tour. Les témoignages des quelques aventuriers qui auraient visité le coin confirment qu’un roi des pingouins aurait depuis colonisé les lieux avec sa suite.