Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Loubet

GemmeLoubet

Ville sans aventure

lundi 5 mars 2007, par PenOfChaos

Loubet ne brille pas par son histoire palpitante, dans les chroniques fanghiennes de tous les âges. Néanmoins, elle est un ville-étape importante sur la route du sud, et nous allons en parler un peu, pour la forme.

Le long de la rivière Glandebruine, on trouve déjà Valtordu. Un peu plus haut sur le cours de cette même rivière se trouve Loubet, village plus modeste et ne bénéficiant pas de la renommée de son boudin pour attirer les touristes.

Loubet, c’est un peu la bourgade sans intérêt dans laquelle tout le monde rêve de ne pas habiter. Son histoire n’est pas fournie en faits d’armes, car elle est depuis longtemps trop éloignée des festivités diverses, ayant habituellement lieu au centre du territoire.

JPEG - 174.8 ko
Ville de Loubet
Illus. POC

Les communautés ogres, lors de leur récente invasion du sud, ont préféré attaquer Alaykjdu que de monter s’ennuyer à Loubet. Leur escapade vers le nord s’est arrêtée vers Heukhrouk, dans les contreforts des grandes collines.

Bref, Loubet [1] bénéficie d’une actualité quasi nulle depuis sa création. Une facture de rempaillage de chaises attire tout au plus les badauds à quelques kilomètres aux alentours, ayant fait parler d’elle depuis qu’un gamin de huit ans réussit l’exploit d’une réparation sur fauteuil à bascule.

De bonnes volontés tentèrent pourtant, dans le passé, de créer du nouveau. Luzik Le Mou, ayant trouvé l’endroit terriblement à son goût, tenta d’y installer un temple de Dlul mais sombra dans la morosité faute de fidèles, et se jeta dans la rivière avec son sommier à ressorts.

Yalif l’Enflure et sa bande de pillards prirent la ville d’assaut plusieurs fois, mais ne terminèrent jamais leur oeuvre de destruction, découragés par l’air ennuyé des habitants. Ils partirent donc vers le Lac Aspousser, pour vivre du commerce de friture, avant d’avoir causé de réels dégâts.

Quand à l’étrange tour maléfique au sud du village, elle aurait été le refuge de nombreuses personnalités malfaisantes ou étranges. Les ragots disent qu’elle fut la première maison d’un des cinq chamanes. On raconte aussi qu’une Liche y séjourna pendant des siècles, avant d’être défaite par des aventuriers plus organisés que la moyenne. Plus récemment, un certain Saroulemale y aurait élu domicile pendant quelques semaines, et aurait rendu les clés suite à la découverte d’une fuite dans le toit.

Du coup, on en vient à se demander pourquoi Loubet figure sur cette carte.

JDR : d’autres informations, plus détaillées, sont disponibles dans le site du jeu de rôle à la rubrique des plans.


[1Vous voyez, à peine quelques lignes et on a déjà envie de parler d’autre chose