Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Bestiaire > Tzoup (la)

GemmeTzoup (la)

Le monstre des gardes-mangers

vendredi 4 février 2005, par Ghislain

Il faut manger sa nourriture, avant d’être mangé par celle-ci . Cette créature en est la preuve morte-vivante !

Les origines de ce monstre sont trop bien connues. Le roi Nain Gradoub Premier avait une passion sans fin pour la nourriture. Il allait s’empiffrer à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Ses cuisines étaient toujours ouvertes. Il avait même créé un astucieux système permettant la conservation de la nourriture dans un coffre de pierre, alimenté en glace venue directement des sommets de sa montagne par un conduit creusé dans la roche.

Malheureusement, tous ses sujets connaissaient les merveilles de ce coffre à nourriture magique, nommé en langage nain Fairrrr’i’gô « la pierre toujours glacée ».

Il plaça tout d’abord des gardes devant, mais ils étaient les premiers à succomber à la tentation. Il décida de clôturer la salle, mais cela empêchait l’accès au coffre par les cuisiniers royaux, qui eux-même ne pouvait s’empêcher de goûter aux délices créés par leurs collègues.

Un jour, un nécromant venu de l’Est pour faire équiper son armée de morts-vivants s’entretint avec le roi de son problème. Il avait eu les mêmes difficultés avec ses serviteurs peaux-vertes qui chapardaient dans son cellier, et il avait développé un puissant sort pour se mettre à l’abri de ce genre de problème. Ce sort de nécromancie faisait revenir à la vie les restes d’un plat. Doté d’une fidélité sans pareil à la personne qui avait commencé à le manger, la seule qui pouvait mettre fin à sa douleur d’être revenu à l’existence en terminant son assiette, une Tzoup s’attaque immédiatement à toute personne qui ouvrirait le fairrr’i’gô ou tout autre dispositif destiné à conserver la nourriture dans laquelle elle est enfermée.

JPEG - 126.6 ko
La Tzoup
Illus. Guillaume Albin

Le problème est survenu plus tard. Il semble en effet que tout endroit aillant été protégé par une telle créature semble ensuite faire revenir à la vie tout plat abandonné trop longtemps, créant ainsi d’immondes Tzoup capables d’attaquer tout et n’importe qui. Certaines Tzoups ont ainsi pu s’évader et coloniser d’autres réserves de nourriture.

Ce monstre redoutable a déjà fait de nombreuses victimes. Son nom s’est répandu dans la culture des Terres de Fangh. Il n’est pas rare d’entendre une mère dire à ses enfants : « Mangez votre Tzoup avant qu’elle ne vous mange ! »